Pénis

J’ai des petits boutons sur le gland : comment les faire partir ?

Les petits boutons sur le gland peuvent être des boutons causés par l’acné, par des papules péniennes perlées ou par des petits furoncles blancs appelés taches de Fordyce. Cependant, des boutons peuvent également être causées par certaines maladies sexuellement transmissibles (MST) et donc nécessiter un traitement.

Dans cet article, nous allons vous donner les bons conseils pour comprendre quelle est la cause de ces boutons sur votre pénis. Mais aussi comment vous assurer qu’ils soient bénins et comment vous aider à les faire disparaître.

Petits boutons sur le gland : causes et origines

Les boutons ou petites bosses blanches sur le pénis peuvent être de différentes formes, et donc avoir différentes causes.

Les petits boutons blancs (dont la tête sera remplie de pus) sont une forme courante d’acné. Ils sont plus fréquents dans les zones de la peau avec beaucoup de pores, tels que le visage, la poitrine et le dos, mais peuvent également apparaître sur le pénis. Ils sont plus communs sur la base ou la tige du pénis.

Attention aux boutons sur la base du pénis ?

Les boutons blancs se développent lorsqu’un pore se bouche d’huile naturelle (sébum) produite par la peau. La sécrétion de sébum peut s’accompagner de sueur, de peau morte ou d’autres débris cutanés. Lorsque les bactéries pénètrent dans les pores, elles peuvent provoquer une inflammation et de petites bosses arrondies de couleur chair ou blanche se formeront.

Ces petites tâches sont inoffensives. Elles disparaissent généralement d’elle-mêmes et ne devraient pas causer de gêne trop importante durant vos rapports sexuels ou pendant la masturbation.

Les autres petits boutons blancs sur le pénis

Les points blancs sur le pénis sont facilement identifiables, et les bosses sur ou autour du pénis peuvent être différentes. Dans certains cas, ils pourraient être le signe d’un problème de santé sous-jacent nécessitant un traitement.

Outre les boutons blancs, les causes potentielles de bosses sur le pénis incluent:

Les papules péniennes perlées

Les papules péniennes perlées sont de petites bosses charnues qui se développent généralement en rangées autour de la tête du pénis (ou gland). Leur cause n’est pas claire, mais ils ne présentent aucun autre symptôme et ne posent aucun risque pour la santé.

A noter : l’Association américaine d’urologie suggère que les papules pourraient être des restes du développement embryonnaire de l’homme dans l’utérus. Bien que la cause exacte ne soit pas connue, les experts de la santé s’accordent à dire que les papules péniennes perlées sont une condition anatomique normale (source).

Ces bosses sont observées chez 8 à 43 % des hommes. Les papules apparaissent généralement après la puberté, et sont plus fréquentes chez les hommes qui n’ont pas été circoncis (source).

Les points de Fordyce

Les taches de Fordyce sont de petites bosses jaunes ou blanches qui se développent sur diverses parties du corps. Elles sont fréquentes sur les lèvres ou à l’intérieur de la joue, mais peuvent également se former autour de la tête ou de la tige du pénis.

Les taches de Fordyce sont des glandes sébacées sans follicules pileux, contrairement à la plupart des autres glandes sébacées. Elles peuvent être confondues avec les symptômes d’une MST, mais elles sont inoffensives et ne présentent généralement aucun autre symptôme.

Selon un rapport de cas publié en 2015 dans le journal Clinical Case Reports and Reviews, les points de Fordyce apparaissent chez 70 à 80 % des adultes (source).

Les glandes de Tyson

Les glandes de Tyson sont de petites glandes sébacées qui peuvent se former de part et d’autre du frein, le tissu élastique qui relie le prépuce à la tête du pénis. Elles sont considérées comme inoffensives et ne nécessitent pas de traitement (source).

Les poils incarnés

Les poils incarnés peuvent se développer dans toutes les zones où les poils poussent, y compris dans la région pubienne. Ils se produisent lorsqu’un poil repousse dans son follicule, provoquant des démangeaisons et des rougeurs. Ils peuvent être douloureux ou inconfortables mais ne sont pas graves pour votre santé sexuelle.

La plupart des poils incarnés disparaissent d’eux-mêmes, mais ils peuvent parfois être infectés. Vous pouvez retirer le poil de son follicule à l’aide d’une épingle stérilisée ou d’une pince à épiler avant d’appliquer une crème antibactérienne.

Les étiquettes de peau

Les étiquettes de peau sont de petites pousses molles. Celles-ci sont plus courantes chez les hommes d’âge moyen et ne sont pas préoccupantes.

Le molluscum contagiosum

Le molluscum contagiosum est contagieux, bien qu’il disparaisse normalement de lui-même. Il s’agit d’une infection cutanée qui provoque l’apparition de grappes de petites bosses fermes sur la peau. Ces bosses ont une petite fossette au milieu et peuvent donc être identifiées à partir d’autres conditions.

Elles peuvent apparaître sur ou autour du pénis et peuvent parfois provoquer des démangeaisons. Cette affection disparaît souvent d’elle-même, mais dans certains cas, un traitement à base de crèmes ou de gels peut être nécessaire.

Le lichen plan

Le lichen plan est une éruption de bosses rouge violacé pouvant se développer n’importe où sur le corps, y compris sur le pénis. L’éruption peut être irritante et inconfortable, mais ne provoque pas toujours d’autres symptômes. Cette affection peut disparaître sans traitement, mais selon une recherche publiée dans la revue BJU International, elle peut être traitée avec succès par l’utilisation à court terme de crèmes stéroïdes à appliquer sur la peau (source).

Les boutons causés par les MST

Certaines tâches ou bosses qui se développent sur le pénis peuvent être causées par une MST et nécessiteront un traitement. Celles-ci inclus :

Les verrues génitales

Les verrues génitales peuvent se développer après le contact avec une personne avec le virus du papillome humain (VPH), qui est l’IST la plus courante (source) et qu’elle touche 360 000 personnes environ chaque année (source).

Des verrues génitales se présentent sous la forme de petits boutons blanchâtres qui se développent sur la tige, la tête, le pénis ou sous le prépuce. Les verrues génitales peuvent disparaître sans traitement, mais certains cas nécessitent un traitement médicamenteux.

Comment traiter des boutons sur le gland ?

Le traitement des verrues génitales peut impliquer l’utilisation d’une crème pour détruire le tissu de la verrue, d’une cryothérapie pour geler la verrue, ou d’une combinaison des deux.

La syphilis

La syphilis peut provoquer des ulcères blancs ou rouges sur ou autour du pénis. C’est une MST causée par le contact avec la bactérie Treponema pallidum.

Cette infection bactérienne nécessite un traitement, qui consiste souvent en une injection unique ou en un traitement antibiotique de courte durée. Si elle n’est pas traitée, elle peut poser un risque important pour la santé.

Selon le Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les ulcères cutanés guérissent même si vous ne recevez aucun traitement. Cependant, sans traitement, la maladie elle-même va progresser et peut même entraîner la mort. Selon le CDC, il n’existe pas de remède maison pour traiter la syphilis. Cependant, elle peut être guérie dès son apparition grâce à un traitement approprié à base de pénicilline (source).

L’herpès génital

L’herpès génital peut provoquer des plaies gris-blanc sur ou autour du pénis. Il s’agit d’une MST causée par le contact avec le virus de l’herpès simplex (HSV).

Ces plaies peuvent être irritantes et inconfortables et se propager à d’autres parties du corps. Elles sont traitées avec des médicaments antiviraux, mais le virus ne peut pas être guéri.

Comment diagnostiquer la cause des petits boutons sur le gland

Un médecin examinera vos organes génitaux et vous posera des questions sur vos antécédents sexuels. Certaines bosses sur le gland du pénis peuvent être diagnostiquées en fonction de leur apparence. En fonction des résultats, un médecin peut prélever un échantillon de tissu ou réaliser une analyse de sang pour rechercher une IST ou une autre affection.

Quand voir un médecin ?

Bien que les boutons sur la tête de votre pénis soient souvent causées par des affections anodines, elles doivent tout de même être analysées par un médecin pour exclure une affection sous-jacente nécessitant un traitement.
Consultez immédiatement un médecin si vous pensez avoir été exposé à une IST, si vous présentez des symptômes d’une IST, si vous ressentez des douleurs ou si vous saignez.

Un médecin doit être consulté si d’autres symptômes apparaissent, notamment :

  • la fièvre
  • les maux de tête
  • la fatigue
  • une gonflement dans d’autres zones, telles que les glandes de l’aine
  • des éruptions cutanées ou irritation
  • des plaies se développant dans d’autres parties du corps, y compris le visage
  • les douleurs musculaires

Quels sont les traitements possibles pour des boutons blancs sur le pénis ?

Il existe plusieurs traitements et solutions naturelles pour se débarrasser de petits boutons sur le gland. Un traitement médical est rarement nécessaire pour les boutons. Les boutons disparaîtront d’eux-mêmes après quelques jours, dans la plupart des cas. Se doucher régulièrement peut par exemple aider à réduire le risque de boutons.

Pourquoi j'ai des boutons sur le pénis ?

Il est important d’éviter les démangeaisons. Cela peut aggraver la situation et provoquer des cicatrices permanentes ainsi qu’une infection supplémentaire. S’attaquer aux causes probables des boutons est la meilleure méthode pour les empêcher de se développer à nouveau.

Les méthodes pour réduire le risque d’acné comprennent :

  • éviter les environnements humides
  • minimiser les activités qui induisent de la transpiration (notamment le sport)
  • porter des vêtements amples et éviter les vêtements qui frottent et causent des frictions au niveau des zones génitales
  • se doucher régulièrement
  • éviter de frotter ou de toucher la zone touchée
  • changer sa literie et ses vêtements régulièrement

Les médicaments en vente libre ou en ligne, tels que le peroxyde de benzoyle, l’acide salicylique ou les exfoliants, peuvent être utiles pour réduire l’apparence des boutons. La région autour du pénis étant très sensible, ces médicaments doivent cependant être utilisés avec prudence.

Les remèdes maisons pour faire disparaître des boutons sur le pénis

Les remèdes naturels qui pourraient aider à réduire la propagation des épis blancs incluent:

  • l’huile d’arbre à thé : l’huile de tea tree a des propriétés anti-inflammatoires et anti-microbiennes, qui peuvent aider à réduire les points blancs et les verrues génitales. Attention : les experts mettent en garde contre l’utilisation de produits en vente libre pour enlever les verrues génitales, car ils ne sont pas conçus pour cette zone du corps (source).
  • l’hamamélis :  l’hamamélis est un extrait de plante que l’on retrouve dans la composition nombreux médicaments contre l’acné disponibles à l’achat en vente libre ou en ligne. Il peut agir comme un nettoyant pour nettoyer les pores et réduire les points blancs.

Certains remèdes maison, tels que le vinaigre de cidre de pomme et le jus de citron, sont trop acides pour les peaux sensibles et ne doivent donc pas être utilisés sur un pénis non-circoncis ou circoncis.

Conclusion

De manière générale, des petits boutons sur le gland ne seront pas nécessairement dangereux pour votre santé. Néanmoins, si des mesures ont été prises pour réduire le risque d’apparition de boutons ou s’ils ne disparaissent pas au bout d’une semaine, il peut être utile de consulter un médecin afin de vous assurer qu’ils ne sont pas le symptôme d’une affection plus grave. Notez qu’un rendez-vous chez le médecin est aussi conseillé si vous vous demandez comment agrandir son pénis.

A lire également : comment se raser le pénis ?

Bouton retour en haut de la page
Fermer