pénis circoncis

Pénis non-circoncis : faut-il conserver le prépuce ?

Que ce soit pour des motifs religieux, culturels ou sanitaires, la circoncision concerne plus de 30% des hommes à travers le monde. Pour les 70% de pénis non-circoncis restant, cette pratique intrigue. Faut-il conserver son prépuce ? Comment se déroule l’ablation ? Quels sont les avantages à se faire circoncire ? Quels sont les impacts sur la sexualité et l’hygiène ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre à l’occasion de cet article.

La circoncision est une pratique millénaire souvent associée aux rituels religieux pratiqués par les Juifs, les Musulmans et certaines communautés Chrétiennes. Mais c’est aussi un acte chirurgical préconisé pour traiter ou prévenir les infections du pénis.

 Qu’est-ce que la circoncision ?

La circoncision n’est pas anodine puisqu’il s’agit tout de même de l’ablation du prépuce. Le prépuce, c’est la petite peau fine qui recouvre le gland. Pour la retirer, le chirurgien va d’abord décalotter le pénis non-circoncis pour pouvoir sectionner le frein. Le frein étant le pli de peau qui relie le prépuce avec le pénis. Ensuite, il découpe la peau tout autour du gland. D’ailleurs, le mot « circoncision » provient du Latin « circumcisio » qui signifie : découper autour. Pour finir, le chirurgien va suturer et enduire le pénis d’une pommade grasse. La cicatrisation devrait se faire sans douleur au bout d’1 mois et le patient ne devrait pas ressentir de gêne.

Lorsque la circoncision est réalisée dans le cadre médical, elle est généralement pratiquée sur les enfants de plus de 5 ans. Ou bien dans certains cas d’infections d’un pénis non-circoncis, à l’âge adulte. Dans la grande majorité des cas, l’ablation est préconisée lorsque le prépuce du jeune enfant ne se relâche pas comme il devrait le faire, à partir de 2 ans. On parle alors de phimosis.

Important
Il ne faut jamais forcer le décalottage chez l’enfant. Cela pourrait occasionner de graves lésions, des infections voir un traumatisme. Consultez un professionnel. Toute comme pour la réalisation de la circoncision qui est un acte médical qui ne peut en aucun cas être réalisé par un novice.

Le problème lorsque le prépuce reste collé au gland, c’est que celui-ci devient difficile à nettoyer et qu’il peu devenir un véritable nid à bactéries. Il peut également être source de gêne et de douleur au moment d’uriner. Et s’il n’est pas prit en charge, une fois à l’âge adulte le phimosis évolue en paraphimosis, lequel se traduit par un étranglement du gland.

Pénis non-circoncis : à quoi me sert mon prépuce ?

Comme nous le disions, la circoncision est réalisée pour des raisons sanitaires. Du coup, si vous avez un pénis non-circoncis, vous-vous demander certainement s’il est judicieux de conserver votre prépuce. Mais au faite, à quoi il sert le prépuce ?

Et bien à pas grand chose, si ce n’est de protéger le gland des frottements lorsque le pénis est à l’état flaccide. Car il faut s’avoir que le prépuce est une sorte de vestige de notre séjour dans le ventre maternel. C’est un résidus de peau embryonnaire, un reste, qui provient de la formation de la verge et qui persiste à la naissance. En effet, lorsque l’organe génital se forme dans l’utérus, il est d’abord fermé. Normalement petit à petit cette peau se relâche et laisse ainsi entrevoir le gland pendant l’érection.

Vous l’aurez compris, le prépuce n’a pas de fonction particulière. C’est pour cela que de nombreuses études se sont penchées sur l’utilité de son ablation ! On s’est surtout demandé si un pénis non-circoncis était d’avantage exposé aux infections, maladies et cancers.

Le pénis non-circoncis est-il d’avantage exposé aux maladies ?

Les résultats d’étude ne sont pas toujours unanimes et il est difficile de trancher de manière intransigeante. Toutefois, les chercheurs s’accordent pour dire que globalement, un pénis non-circoncis a d’avantage de probabilité de contracter une maladie.

pénis non-circoncis

A ce titre, une étude a montré que la circoncision pouvait réduire le risque d’infection du VIH de 60%. En effet le prépuce héberge une zone très sensible, qui, lorsqu’elle est en contacte avec le virus se retrouve facilement contaminée. En revanche en ce qui concerne les cancers, et notamment le cancer du pénis, les recherches n’ont pas été  concluantes.

Quoiqu’il en soit, nul doute sur le fait qu’un pénis non-circoncis demande une attention particulière lors de la toilette. Il faut en effet prendre soin de laver correctement la partie recouverte par le prépuce. Un pénis circoncis en revanche demandera moins de précaution.

Pénis circoncis : quels sont les impacts sur la vie sexuelle ?

D’un point de vue médical et hygiénique, la circoncision semble être la meilleure alternative. Mais de nombreux hommes conservent leur pénis non-circoncis par peur de l’impact que l’ablation aura sur leur sexualité. En effet la question du plaisir chez les hommes dont le pénis est dépourvu de prépuce est un débat de longue haleine.

En réalité, si l’opération est correctement réalisée, il n’y a aucune raison pour que le plaisir sexuel soit affecté. Les terminaisons nerveuses restent les mêmes. Toutefois, il faut reconnaître que si le gland est continuellement soumit aux frottements, il risque de perdre un peu de sa sensibilité. Le pénis non-circoncis, lui, conserve toute son hypersensibilité.

Toutefois attention, pour certains, cette hypersensibilité ne joue pas à leur faveur ! En effet c’est généralement la cause des érections précoces ! Le gland étant fortement stimulé, l’homme atteint rapidement l’apogée de son excitation et ne peut s’empêcher d’éjaculer. En ce sens, certains hommes accède à la circoncision dans le but de désensibiliser leur pénis et pouvoir ainsi profiter d’érections plus longues.

Même si 98% des hommes circoncis affirment jouir d’une sexualité épanouissante, si vous avez des problèmes d’érections, sachez qu’il existe des solutions un peu moins définitives. Il existe par exemple des compléments alimentaires adaptés, comme Vitaperf.

Enfin, certains hommes envisagent la circoncision dans l’espoir d’agrandir la taille de leur pénis. Sachez que c’est une idée reçue et que les pénis non-circoncis ne sont pas plus courts que les pénis dépourvus de prépuce. La circoncision peut, tout au plus, donner l’impression visuelle d’un pénis plus gros, comme c’est le cas d’un pubis rasé.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *