Sexualité

Comment bien se masturber ? Techniques masturbatrices pour homme et femme

La masturbation (chez les hommes et les femmes) est une technique bénéfique à l’épanouissement sexuel. Pratiquer seul ou en couple, elle permet de se donner du plaisir grâce à la stimulation de ses parties génitales, qui entraîne une hausse de l’excitation et qui permet à l’orgasme de se produire. Mais comment se masturber ? Pourquoi cette pratique est-elle essentielle au bien-être sexuel ? Méthode, fréquence… On vous dit tout sur cette pratique de moins en moins taboue.

La masturbation : un acte normal et naturel
Avant de vous expliquer comment se masturber, il est important de rappeler ceci : se masturber est naturel et n’a rien de mal. De plus, ceci a des bienfaits sur le corps et l’esprit.

Selon des recherches, environ 63 % des hommes et 32 % des femmes âgés de 57 à 64 ans se masturbent aux USA.

Les bienfaits de la masturbation

Comme indiqué, la masturbation consiste à stimuler son sexe afin de se donner du plaisir et parfois, provoquer un orgasme. En se masturbant, la personne crée des endorphines, des hormones du bonheur sécrétées par le cerveau.

La masturbation a également un côté « éducatif » dans le sens où elle permet de mieux connaître son corps et de mieux comprendre le phénomène de l’excitation. Chez les hommes, cette pratique peut aussi les aider à améliorer leurs performances sexuelles. En effet, ils peuvent apprendre à mieux gérer leur souffle ainsi que leur excitation afin de prolonger leur érection et désir sexuel.

Mais la masturbation présente bien d’autres intérêts pour la santé (source) :

  • Diminue l’anxiété.
  • Orgasmes différents de ceux ressentis durant le coït.
  • Atténue les tensions sexuelles.
  • Aide à maintenir une libido saine.
  • Bénéfique pour avoir des relations sexuelles correctes avec son partenaire.
  • Vecteur de bien-être chez les personnes seules.
  • Provoque la libération d’un certain nombre d’hormones par votre corps comme la dopamine, l’oxytocine ou encore la testostérone. Cette dernière est aussi libérée pendant les relations sexuelles et lorsque vous avez des fantasmes sexuels (source).
Masturbation et cancer de la prostate
Une étude de 2009 a révélé que se masturber souvent peut réduire le risque de cancer de la prostate chez les hommes de 50 ans et plus (source).

En revanche, rien ne prouve cependant que le fait d’éjaculer régulièrement protège contre le cancer avancé de la prostate (source 1 et 2).

La masturbation a t-elle des effets négatifs ?

Certaines personnes peuvent se sentir coupables de se masturber en raison de leurs croyances culturelles, spirituelles ou religieuses. Pourtant, la masturbation n’est ni mauvaise ni immorale. Elle est un acte naturel. Si vous vous sentez coupable de vous masturber, parlez-en à une personne de confiance.

Une étude publiée dans la revue Sexual Medicine et ayant porté sur 4 211 hommes fréquentant une clinique externe de médecine sexuelle, a révélé que 8,4 % des hommes ressentent un sentiment de culpabilité après s’être masturbés.

Des personnes peuvent développer une dépendance à la masturbation. Et ceci peut nuire à vos relations amoureuses et amicales, car vous ne passez plus autant de temps qu’avant avec vos proches. Si vous avez peur de devenir addict à la masturbation, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un conseiller afin qu’il vous aide à trouver des moyens de réduire vos fréquences de masturbation.

Quelles sont les zones érogènes à stimuler ?

Chez les hommes, le sexe est la partie la plus érogène. Le gland est la zone la plus réactive au plaisir, car elle est riche en capteurs sensoriels tandis que la tige du pénis et les testicules sont des zones excitables.

comment se masturber

Chez les femmes, le clitoris est une zone érogène sensible tout comme les seins, peu importe leur taille. Mais d’autres parties peuvent aussi procurer du plaisir : le cou, les lèvres, la nuque, les mains, les fesses, les cuisses, les oreilles ou encore les chevilles. Les stimuler aussi est donc essentiel !

Comment se masturber : nos techniques simples et excitantes

Chaque personne se stimule de la manière qu’elle le souhaite. La masturbation peut devenir une pratique habituelle, mais elle peut également être un moyen de découvrir son corps. Toutefois, se masturber n’est pas un passage obligé. En effet, si certaines personnes décident de se faire plaisir en solo, pour d’autres la sexualité commence et continue en vivant des relations à deux.

Comment les hommes se masturbent-ils ?

Chez beaucoup d’hommes, la masturbation se fait manuellement. Mais certains optent pour la technique du frottement contre un objet.

Pour la stimulation du sexe avec la main, l’homme caresse son pénis et accompagne son geste par des pensées érotiques. Lorsque sa verge entre en érection, il l’enserre dans sa main, puis effectue un mouvement de va-et-vient, de plus en plus rapide quelques fois.

Concernant la méthode du frottement, les hommes décident ici de frotter leur sexe contre un objet (comme un oreiller). Lorsqu’ils atteignent un certain niveau d’excitation, ils éjaculent et atteignent l’orgasme.

A la puberté et lors des premières masturbations, l’orgasme peut se produire sans éjaculation.

Et après l'éjaculation ?
Dès que l’homme a éjaculé, l’érection disparaît plus ou moins vite et la verge redevient « flasque ». Pendant un certain moment, aucune autre érection n’est possible (ce temps varie d’une personne à une autre et au fil de l’âge, cette durée augmente).

Techniques pour se masturber : 

  • Stimulation du sexe manuellement.
  • Caresses sur le corps, les lèvres, les seins…
  • Le jet d’eau ou le vibromasseur en appui sur la verge.
  • L’utilisation d’un ou deux jouets.
  • La pénétration anale.
  • Les frottements cités ci-dessus.

Conseils supplémentaires pour encore plus de plaisir : 

  • Demandez à votre partenaire s’il a des envies particulières.
  • Utilisez les deux mains.
  • Prenez votre temps.
  • Variez le mouvement et la vitesse.
  • Bougez vos hanches.
  • Ne serrez pas trop fort.
  • Allez au bout de ce que vous faites.
  • Variez les actions (caresser, lécher…).

Comment maîtriser son excitation ?

Les techniques utilisées pour vous masturber ont des répercussions sur ce que vous allez vivre durant l’acte sexuel. Il est donc important de jouer avec votre excitation (la laisser venir et la laisser repartir) et de varier le rythme de vos mouvements. Si vous prenez votre temps pour ressentir l’excitation et la faire durer, vous pourrez vivre votre émotion sur la durée et varier au maximum les plaisirs.

Bien se masturber : comment font les femmes ?

La manipulation du clitoris est la technique la plus habituelle pour atteindre l’excitation. Celle-ci s’accompagne de caresses au niveau des seins par exemple, mais également par l’introduction d’un objet ou des doigts dans le vagin. En plus de frotter son clitoris de manière rythmée, la femme utilise sa salive ou des produits lubrifiants vaginaux pour éviter une irritation.

Pour certaines femmes, la contraction des muscles des fesses et des cuisses est l’essentiel de l’activité masturbatoire et représente la montée de l’excitation. Cette hausse se termine par l’orgasme (source) qui s’accompagne quelques fois de contractions involontaires du périnée.

Pour un plaisir à son plus haut niveau, stimulez votre point G – un point de plaisir sur la paroi vaginale – avec une pression constante et forte. Ceci peut aussi entraîner une éjaculation (source). Notez que vous pouvez aussi stimuler indirectement le point G à travers la paroi entre le rectum et le vagin. Mais n’oubliez pas : vous devez utiliser un lubrifiant, car votre anus ne s’autolubrifie pas naturellement.

Autre source utilisée : cette étude NCBI.

Techniques pour se masturber : 

  • Etre couchée sur le dos : ceci est excitant pour la zone clitoridienne. Cette position donne également plus de plaisir.
  • Se masturber en étant sur le ventre ou en utilisant un objet doux comme une couette, un sextoy…
  • Le jet d’eau sur le clitoris accompagné d’un massage de la zone génitale.
  • Se masturber tout en maintenant ses cuisses serrées.
Pour un maximum de jouissance
La masturbation est avant tout un acte de plaisir. Donc, si certains gestes sont appréciés d’un homme ou d’une femme, pour d’autres ce sera peut-être une tout autre technique. Chaque personne a ses propres préférences.

Et si vous avez l’impression que vous n’atteindrez pas l’orgasme, ne vous mettez pas la pression.

Conseils pour encore plus de plaisir : 

  • Jugez le bon moment : durant les quatre jours suivant l’ovulation, le taux de testostérone est à son maximum. Pendant cette période, le plaisir est donc à son plus haut niveau.
  • Préparez-vous à vous faire plaisir mentalement et physiquement.
  • Touchez de partout (clitoris, lèvres…).
  • Souvenez-vous d’un moment jouissif.
  • Faites durer le plaisir : approchez la phase de la jouissance, puis relâchez juste avant en touchant une zone moins érogène.

A quelle fréquence se masturber ?

La masturbation est une pratique normale dont la fréquence varie d’une personne à une autre en fonction de son âge et de sa libido. Si certaines se masturbent tous les jours, d’autres au contraire le font de manière occasionnelle ou jamais. A vous donc de voir en fonction de vous et de vos envies.

Comment vient-on à se masturber ?

Presque tous les garçons ont entendu parler de la masturbation avant de l’essayer. De leur côté, les femmes découvrent en général cette technique seules.

Nos conseils pour se masturber et optimiser le plaisir

La masturbation est une pratique bonne pour le corps et l’esprit. Alors, après avoir découvert comme se masturber, voici nos conseils pour plus de jouissance :

  • Choisissez un lieu tranquille : au moment de vous masturber, ne soyez pas anxieux. Il faut que vous ayez l’esprit serein. Il est donc conseillé de choisir un lieu tranquille où personne ne viendra vous déranger.
  • Créez une ambiance spéciale : se concocter une ambiance spéciale « plaisir en solo » vous permettra d’en tirer davantage de plaisir.
  • La méthode du frottement : le contact d’un oreiller sur votre sexe est très excitant. Peu importe la position que vous choisissez, un tel frottement (en commençant doucement, puis en augmentant la cadence au fur et à mesure) vous permettra d’atteindre une certaine jouissance.
  • Utilisation de l’eau et du savon : sous la douche, l’eau et le savon offrent une incroyable sensation. En vous masturbant sous la douche avec du savon et en accélérant le rythme de vos mouvements, vous atteindrez un plaisir intense. Variante de l’eau et du savon : la salive. Après avoir enduit votre main de salive, masturbez-vous.

méthode de la masturbation

  • Explorez d’autres parties érogènes : lorsqu’elles se masturbent, peu de personnes se caressent le corps, ceci est dommage. En effet, toucher et stimuler d’autres zones érogènes fait monter l’excitation.
  • Faites durer le plaisir : la masturbation n’est pas une course contre la montre. Cette pratique, synonyme de plaisir, doit durer pour obtenir une jouissance maximale. Avant de vous lancer, vérifiez donc que vous avez assez de temps devant vous.
  • De la variété pour plus de plaisir : en innovant, vous pourrez varier les plaisirs et éviterez de tomber dans une certaine routine.
  • Seul ou à deux : si la masturbation est un plaisir solitaire, rien ne vous empêche de la pratiquer avec votre partenaire. Vous pourrez ainsi vous faire plaisir mutuellement et vous lancer dans des jeux coquins. A deux, la masturbation est également idéale pour faire grimper l’excitation.
  • Pratiquez : recommencer et varier est bénéfique pour parvenir à se maîtriser. En arrivant à vous contrôler, vous pourrez augmenter votre plaisir et celui de votre partenaire.

La masturbation est une pratique naturelle aux bienfaits intéressants sur la santé et l’esprit. Mais si la stimulation du sexe est importante, l’exploration d’autres parties érogènes l’est tout autant afin de faire grimper l’excitation et multiplier le plaisir ressenti. Maintenant que vous savez comment se masturber, il ne vous reste plus qu’à pratiquer et à recommencer pour une jouissance plus longue et plus intense. Et pour pimenter encore plus votre vie sexuelle, n’hésitez pas à essayer la méthode karezza.

Bouton retour en haut de la page
Fermer