Erection

Comment augmenter sa testostérone : solutions naturelles et causes expliquées.

Cette hormone stéroïde mâle est l’un des moteurs de notre organisme. Le taux de testostérone influence sur la vie sexuelle, mais aussi sur l’humeur, la sensation de bien-être, la forme physique et la psyché. Pour autant, notre système endocrinien est très sensible : il en faut peu pour que la production hormonale soit altérée et subisse un déséquilibre. C’est pourquoi, savoir comment augmenter ou maintenir sa testostérone est une question essentielle.

Voir aussi : comment avoir une érection forte ?

Comment augmenter sa testostérone naturellement : 8 habitudes à mettre en place !

#1. Évitez les carences : consommez les nutriments indispensables à la production de testostérone

L’alimentation a un rôle important puisqu’elle est le facteur qui influence le plus sur le bon fonctionnement de l’organisme et sur le taux de testostérone (source). Pour produire de la testostérone en quantité, votre métabolisme a besoin des bons nutriments. Ces nutriments abondent uniquement si votre régime alimentaire est équilibré. Malheureusement, des carences peuvent parfois être constatées.

Si vous souhaitez augmenter votre testostérone, il faut donc augmenter votre consommation d’aliments riches en nutriments qui interviennent lors de la production de cette hormone. Parmi ceux à intégrer à votre régime alimentaire, vous pouvez retrouver :

  • L’oeuf. Il contient de la vitamine D, des oméga-3, du cholestérol et des protéines (il est préférable de le consommer dur). Manger suffisamment de protéines peut aider à maintenir des niveaux sains et favoriser la perte de graisse, qui est également associée à votre testostérone (source).
  • Le jus de grenade : certains l’appellent le viagra naturel. En plus de booster le taux de testostérone, la grenade serait également un excellent vasodilatateur. Il est conseillé d’en boire au moins un verre par jour si vous voulez voir les résultats.
  • La viande de bœuf, elle contient un acide-aminé qui serait essentiel à la production de testostérone : la l-arginine.
  • Le thon, le saumon et les autres poissons gras sont riches en oméga-3 et en vitamine D.
  • Les huîtres : elles sont riches en zinc, un minéral qui stimulerait la production de testostérone. Une étude a révélé que la restriction de l’apport en zinc par l’alimentation faisait baisser le taux de testostérone chez les hommes en bonne santé. Les suppléments de zinc chez les hommes carencés en zinc ont quant à eux augmenté les niveaux de testostérone (source).

D’après une étude du NCBI, l’apport en glucides joue également un rôle, des recherches montrant que les glucides peuvent aider à optimiser la testostérone pendant l’entraînement à la résistance.

Cependant, la recherche démontre qu’une quantité suffisante de graisses saines est également bénéfique pour la testostérone et la santé (source).

#2. Optez pour la phytothérapie

Si vous cherchez une action plus ciblée et simple à mettre en place, la phytothérapie pourrait vous aider. La phytothérapie ou la thérapie par les plantes se décline sous plusieurs formes : huiles essentielles pour stimuler la libido, fleurs de Bach et les compléments alimentaires naturels dont la composition permettrait d’augmenter le taux de testostérone.

Comme toute médecine alternative, l’efficacité de ces traitements naturels est controversée. Néanmoins, ils sont sans danger pour la santé.

Le Testo Ultra est en promotion exclusive !

Évitez les contre-façons, commandez toujours directement sur le site du fabricant ! En plus, vous pouvez bénéficier de réductions spéciales.

En ce moment, le Testo Ultra est à – 56% ! Et la livraison est offerte !

En revanche, il faut faire très attention au moment d’acheter ce genre de produit, car de nombreuses arnaques peuvent être trouvées sur le marché. De notre côté, nous pouvons vous recommander le Testo Ultra, qui est un complément en vente depuis de nombreuses années et qui a déjà fait ses preuves. Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter notre avis au sujet du Testo Ultra.

#3. Pratiquez une activité physique régulièrement

Comme nous le disions un peu plus tôt, le système endocrinien est très sensible. Et pour fonctionner de manière optimale, il faut que votre hygiène de vie soit irréprochable. Et cela passe par la pratique régulière d’une activité physique régulière.

A ce sujet, plusieurs études ont démontré le lien entre pratique sportive et production hormonale. Et plus particulièrement avec la production de testostérone, laquelle entre par exemple en jeu dans la formation de la masse musculaire. Selon les chercheurs, il existe bel et bien une relation cause à effet duale entre les deux. En d’autres termes : un taux élevé en testostérone améliore les capacités sportives. Et la pratique d’une activité sportive stimule la production de testostérone. 

Augmenter sont taux de testostérone naturellement

Pour autant, vous n’êtes pas obligé de vous soumettre à une routine sportive exigeante. Si vous ne pratiquez actuellement aucun type d’activité physique, le simple fait de marcher souvent ou de courir apportera des résultats visibles. Petit aparté : la pratique d’une activité physique favorise également l’augmentation de la libido.

Etudes prouvant l’efficacité du sport sur la production de testostérone :

  • Une vaste étude a montré que les personnes qui font régulièrement de l’exercice ont un taux de testostérone plus élevé. Chez les personnes âgées, l’exercice physique augmente le taux de testostérone, la forme physique et le temps de réaction (source et source).
  • Des recherches chez les hommes obèses suggèrent qu’une augmentation de l’activité physique est encore plus bénéfique qu’un régime amaigrissant pour augmenter le niveau de testostérone (source).

#4. Se mettre au régime

Si vous souhaitez augmenter votre testostérone et s vous êtes en surpoids, il faudra songer à mettre au point un régime. En effet, l’un des pires ennemis de la production de testostérone serait la graisse abdominale.

Des recherches ont montré que les hommes ayant du poids ont un taux de testostérone plus faible. Une étude publiée dans la revue Clinical Endocrinology a rapporté que certains hommes obèses âgés de 14 à 20 ans ont jusqu’à 50 % de testostérone en moins que ceux qui ne sont pas en surpoids (source).

Si vous estimez que vous avez plusieurs kilos à perdre, n’hésitez pas à consulter un diététicien ou un nutritionniste. Ces spécialistes pourront vous aider à mettre en place une diète adaptée à vos objectifs et besoins.

#5. Une dose de soleil au quotidien

L’un des éléments essentiels à la production de testostérone est la vitamine D. Si cette vitamine est difficile à trouver dans l’alimentation, le soleil en contient : une exposition régulière peut couvrir à elle seule jusqu’à 90% de ce besoin vitaminique.

En effet, notre corps est capable de synthétiser les rayons ultra-violets en vitamine D. Pour augmenter sa production de testostérone, s’exposer quotidiennement au soleil pendant quelques minutes serait donc une bonne idée. Selon des recherches, cette vitamine présente divers avantages pour la santé et qu’elle peut également agir comme un stimulant naturel de la testostérone.

Pour que votre organisme puisse synthétiser une dose significative de vitamine D, il faudrait :

  • Vous exposer au moins 15 minutes entre 11 et 14 heures.
  • Minimum 2 fois par semaine.
  • Sans crème solaire.

L’autre solution si vous pensez souffrir d’une carence en vitamine D est d’opter pour un complément alimentaire qui pourra vous fournir des quantités suffisantes. C’est par exemple le cas du Testo Ultra.

#6. Dormez suffisamment

Notre système endocrinien est constamment perturbé car il est très sollicité au cours de la journée. Pendant la nuit, il en profite pour se rééquilibrer et pour relancer la production si besoin est. Pour augmenter sa testostérone, il faut donc bien dormir (au moins 7 heures d’affilées par nuit).

dormir pour booster la production hormonale

Bon à savoir : la quantité idéale de sommeil varie d’une personne à l’autre, mais une étude a montré que le fait de ne dormir que 5 heures par nuit était lié à une baisse de 15 % du taux de testostérone (source). Une étude à long terme a observé que ceux qui ne dormaient que quatre heures par nuit avaient des niveaux de testostérone à la limite de la déficience (source). D’autres études confirment ce résultat et indiquent que pour chaque heure de sommeil supplémentaire, le niveau de testostérone augmente de 15 % en moyenne (source).

Le sommeil doit aussi être de bonne qualité ! Pour cela, il est recommander d’éviter l’exposition aux écrans avant le couché, de réguler la température de la chambre et de dormir dans une pièce sombre et silencieuse.

#7. Soyez zen

Il est important de faire un vrai travail sur la gestion de ses émotions pour éviter qu’elles nous affectent.

Pour cela, vous pouvez commencer par essayer de vous éloigner au maximum des sources d’anxiolytiques.

En parallèle, vous pouvez essayer la méditation ou simplement vous réserver un peu de temps pour être tranquille et vous adonner à une activité qui vous plait.

La recherche met en évidence les dangers du stress à long terme, qui peut élever les niveaux de l’hormone cortisol (source).

Selon une étude du NCBI, les élévations non naturelles du cortisol peuvent rapidement réduire la testostérone. Ces hormones fonctionnent en dents de scie : lorsque l’une monte, l’autre descend.

Le stress et un taux élevé de cortisol peuvent également augmenter la consommation alimentaire, la prise de poids et le stockage de graisses corporelles nocives autour de vos organes. En retour, ces changements peuvent avoir un impact négatif sur votre testostérone (source).

#8. Fuyez les perturbateurs endocriniens

Dernier conseil pour ceux qui se demandent comment augmenter sa testostérone : se retrouver en pleine nature. Vous donnerez ainsi un peu de répit à votre organisme qui se retrouve exposé chaque jour aux perturbateurs endocriniens.

Pour ceux qui ne le savent pas, un perturbateur endocrinien est une substance, le plus souvent chimique, qui altère le bon fonctionnement du système hormonal. On trouve ce genre de molécule un peu partout dans l’environnement, mais c’est dans les produits qu’on utilise au quotidien qu’ils sont présent en plus grandes quantités.

Existe t-il un traitement pharmaceutique pour augmenter sa testostérone ?

Les principales solutions pour augmenter sa testostérone citées ci-dessus ont l’avantage d’être naturelles, simples à mettre en place et sans danger pour la santé.

En revanche, gardez en tête qu’aucune de ces astuces n’est miraculeuse. Et que les résultats n’apparaîtront pas de manière instantanée.

Certaines personnes préfèrent peut-être se tourner vers une solution médicamenteuse. Il en existe plusieurs, mais le traitement le plus connu pour traiter la baisse de production de testostérone est la thérapie de remplacement.

Il peut s’agir d’injections, de crèmes, de gels ou même de comprimés qui contiennent de la testostérone synthétique. Attention, ce genre de traitement peut entraîner de nombreux effets indésirables, dont : une poussée d’acné,  l’augmentation du nombre de globules rouges, l’hypertrophie de la prostate et des seins ou des difficultés respiratoire.

Il faut savoir que ces médicaments à base de testostérone sont vendus uniquement sous ordonnance. Pour vous en procurer, il faudra donc obligatoirement vous adresser à votre médecin. D’autre part, prenez garde, il existe de nombreux produits en vente libre sur internet qui contiennent soi-disant de la testostérone : c’est impossible ou illégal. En achetant ce genre de produit, vous mettez sérieusement votre santé en danger.

Manque de testostérone : quels sont les signes et les symptômes de l’andropause ?

Après avoir vu comment augmenter sa testostérone, voici quelques symptômes les plus courants d’un manque de testostérone : 

  1. Un malaise général qui se traduit par : une fatigue physique, une sensation de fonctionner au ralenti, une baisse d’énergie inexpliquée, des douleurs articulaires apparues récemment, un sentiment de bien-être qui diminue sans explications apparentes, beaucoup de difficultés à entreprendre une activité…
  2. Certains symptômes d’ordre psychologique : une tendance à être triste, beaucoup d’irritabilité, des crises d’angoisse, des troubles de la mémoire et une difficulté à se concentrer.
  3. Des conséquences sur la vie sexuelle : plus ou moins d’érections le matin, manque d’envie sexuelle (voir comment augmenter sa libido), dysfonction érectile comme l’impuissance ou l’érection molle etc.
  4. Des symptômes physiques : Un gain de masse graisseuse rapide, surtout au niveau de la ceinture abdominale, la perte de masse musculaire ou la difficulté à en créer malgré un entrainement régulier.
  5. Des troubles du sommeil.

Si vous souffrez de plusieurs de ces symptômes, ce n’est pas grave. La plupart du temps, il s’agit tout simplement de la vieillesse ! En effet, après 30 ans, votre production de testostérone baisse progressivement. Et arrivé un certain âge (aux alentours des 65 ans) les conséquences s’en font ressentir. Cela arrive à tous les hommes, et d’ailleurs, un nom a été donné pour décrire le phénomène : l’andropause.

Si vous le souhaitez, des produits pour bander dur, fort et longtemps peuvent être pris. Des solutions naturelles peuvent également être utilisées comme les huiles essentielles, le viagra naturel et les aphrodisiaques africains.

Grossièrement, on pourrait faire le rapprochement avec la ménopause chez les femmes. Même si en réalité, la comparaison est assez inexacte. En effet, chez la femme la production hormonale cesse de manière brusque, tandis que chez l’homme, cela se fait de manière progressive. Environ -10% tous les 10 ans. D’autre part, la ménopause marque le début de la stérilité pour la femme, tandis que l’homme est fertile jusqu’à la fin de ses jours.

Autres sources et références :

Bouton retour en haut de la page
Fermer